Norvège et fin du périple

Suite jour 31 :

Une fois la frontière traversée je m’émerveillais de tout ce que je pouvais voir autour de moi. Je me suis arrêté pour manger au bord d’un fleuve c’était très agréable. Je donnais à manger aux poissons qui me tenaient compagnie.

J’ai trouvé un camping dans la soirée vers Halden, les prix en Norvège étaient très élevés mais à ce moment là je cherchais juste un endroit où passer la nuit sans trop me poser de questions. Une fois l’euphorie de mon arrivée en Norvège terminée je doutais vraiment de l’avenir de mes aventures, je ne savais plus vraiment vers quoi est-ce que je partais le lendemain. Je pensais aussi à de nouvelles aventures à venir, de nouveaux périples, de nouvelles expériences. Je me suis couché assez tôt malgré toutes ces pensées qui m’agitaient, tout en espérant que la pluie ne serait pas de la partie pour la nuit à venir.

Jour 32 : Halden – Svelvik 54km

Je savais que je n’avais plus qu’une cinquantaine de kilomètres à effectuer ce jour là pour arriver chez mon hôte, je n’avais donc pas mis de réveil. J’ai pourtant été réveillé très tôt à cause d’une mouette qui essayait de me voler mon paquet de pâtes… Il devait être environ 5h du matin et je me retrouvais à devoir ramasser mon repas du midi éparpillé sur le sol. J’ai réussi tant bien que mal à me rendormir. Le départ n’a pas été si tardif, à 10h30 j’étais déjà sur mon vélo sous une petite pluie fine. Pendant toute la journée le ciel est resté couvert ce qui ne m’a pas empêché de vite avoir trop chaud.

La route suivie était vraiment agréable, elle longeait l’eau sur une très grande partie et se transformait parfois en portions cyclables sur des gravillons. Je suis arrivé vers 14h chez mon hôte après avoir grimpé la plus longue et la plus raide de toutes les côtes du voyage. J’étais donc très fatigué et la douche cet après midi là était une bénédiction. Nous avons beaucoup discuté avec Arvid et c’était dans un premier temps plutôt sympa. Je devais rester chez lui plusieurs jours avant de rentrer, j’étais donc content que cela se passe bien.

Malheureusement pendant le jour 33 les choses ont commencé à devenir très étranges avec Arvid, j’ai eu un mauvais pressentiment et je décidais de partir le lendemain matin à l’aube.

Jour 34 : Svelvik – Oslo 45km

Cette nuit là j’ai très peu dormi, je ne me sentais vraiment pas bien. J’ai passé la nuit sur mon téléphone et envoyé une dizaine de messages désespérés à de potentiels hôtes sur Oslo. Par chance vers 1h20 du matin Viktor m’a répondu, il m’avait envoyé un message quelques jours plus tôt sur les réseaux sociaux pour me féliciter de m’être lancé dans un tel projet. J’avais donc rendez-vous chez lui le lendemain dans l’après midi. Je n’étais vraiment pas d’humeur à rouler toute la journée, j’étais fatigué et je me sentais toujours un peu mal. J’ai donc décidé de prendre un train qui m’a déposé en plein centre d’Oslo. De là je me suis rendu à la première adresse que m’avait donné Viktor pendant la nuit mais il ne pouvait finalement pas m’héberger car sa résidence étudiante lui interdisait d’héberger des étrangers. Il m’a donc reçu chez l’un de ses amis, Thomas, qui accueillait déjà chez lui un couchsurfer Australien. Viktor et Thomas m’ont proposé d’aller à un lac proche de la ville et j’étais vraiment super content de la tournure que prenaient les événements récents.

Nous sommes rentré vers 19h30 et j’ai rencontré Sean, l’Australien qui était en ville lors de mon arrivée. J’étais tellement content de pouvoir discuter avec lui, Viktor, Thomas et leurs amis étaient un peu spéciaux mais Sean était « normal » ce qui me permettait un peu de me remettre de ma dernière rencontre peu appréciable au final. Nous avons mangé des boulettes de viande Norvégiennes cuisinées par Thomas, elles étaient excellentes.

Jour 35 et 36 : Repos Oslo

Je me suis levé vers 11h après avoir passé la nuit sur le canapé de cette personne que je ne connaissais au final presque pas. J’ai passé une grande partie de la journée avec Sean c’était super.

Un peu plus tard nous avons retrouvé un peu plus tard Thomas et Viktor autour d’un barbecue sur les rives du lac où nous étions allé la veille.

C’était à nouveau un super repas que j’étais très content de partager avec de telles personnes. Nous avons passé une excellente soirée dont j’ai eu du mal à me remettre le lendemain. Heureusement je ne comptais pas pédaler ce jour là. Nous sommes retourné en ville dans l’après midi avec Sean avant de rentrer pour le dîner. Mes deux trois jours sur Oslo ont été formidables et ils ont au final très bien clôturé la première partie de mon voyage. Pourquoi première partie ? Parceque le retour était presque un voyage en soi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.